2017 - 2019 | L’Atelier des territoires : "Faire de l’eau une ressource pour l’aménagement"

 
 
 

Présentation de la session

publié le 12 février 2018 (modifié le 17 octobre 2018)

« Faire de l’eau une ressource pour l’aménagement »

La Direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature (DGALN) a lancé un appel à candidatures pour la nouvelle session de l’Atelier des territoires auprès des DREAL, DEAL et DDT(M), et auprès des Agences de l’eau, sous l’intitulé "Faire de l’eau une ressource pour l’aménagement"

Les 6 lauréats de cet appel à candidature 2017 - 2018 sont :

  • Métropole Aix Marseille Provence, rendre les villes perméables : les gains pour la gestion de l’eau et l’aménagement du territoire « A partir d’une disposition du SDAGE Rhône-Méditerranée qui ambitionne de freiner l’imperméabilisation des sols, comment traiter cette question à l’échelle de la métropole nouvellement constituée, en la liant à d’autres dimensions (renaturation et mise en valeur de cours d’eaux ou de zones humides, amélioration du cadre de vie urbain, etc), en permettant de renforcer le lien entre eau et aménagement, dans l’objectif de renouveler le modèle de la ville perméable en milieu méditerranéen ? » Candidature portée par la DREAL PACA, la DDTM des Bouches-du-Rhône et l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse ;

équipe pluridisciplinaire : L’agence Thierry Maytraud (ATM) mandataire, spécialisée sur les domaines de l’écologie urbaine en lien avec l’aménagement, et plus particulièrement sur tout ce qui touche à « l’eau dans la ville ». L’agence AScA est un bureau d’étude pour la gestion de l’environnement spécialisé dans la co-production participative et l‘analyse stratégique.

metropole aix marseille provence (format pdf - 240.7 ko - 18/06/2018)

  • Communauté d’agglomération du Centre Littoral (CACL) de Guyane, bassins versants du Mahury et de Cayenne « Sur un territoire où l’eau est omniprésente, où les enjeux qui lui sont liés sont extrêmement marqués en raison de la densité du réseau hydrographique, naturel, anthropique et de l’importance des zones humides et du littoral, comment adapter l’existant et construire la ville durable équatoriale guyanaise en réhabilitant l’élément aquatique et en réconciliant acteurs du territoire et habitants avec ce dernier ? » Candidature portée par la DEAL de Guyane et l’Office de l’eau, assistés de l’Agence d’Urbanisme et de Développement de la Guyane (AUDeG) ;

équipe pluridisciplinaire : Interland mandataire (Architecte- Urbaniste et mandataire), Urbanwater (Urbanisme et Paysage- Hydraulique), Contrepoint (Sociologie urbaine)

cacl de guyane (format pdf - 164.9 ko - 18/06/2018)

  • La Moselle comme axe fédérateur du projet de territoire de la communauté d’agglomération d’Épinal « Comment un territoire peut-il mobiliser et mettre en synergie acteurs publics et privés autour d’une dynamique de projet réduisant la pression d’usages sur la Moselle dans un objectif de préservation de la ressource et de la qualité paysagère ? » Candidature portée par la DREAL Grand Est, la DDT des Vosges et l’Agence de l’eau Rhin-Meuse ;

équipe pluridisciplinaire : Caudex (Paysage et espace public) : Clément Bollinger et Simon Lacourt mandataires, Adage (Environnement, eau et développement durable) : Dominique Leguy, Blandine Thiollière et Marielle Ferret, DAC (Concertation et communication) : Gilles Vrain

ca epinal bv moselle (format pdf - 215.2 ko - 18/06/2018)

  • Le Rupt de Mad : assurer une solidarité territoriale de la ressource en eau entre l’amont et l’aval et dépasser les conflits d’usages de l’eau « Comment, pour assurer une solidarité et complémentarité amont / aval de la ressource en eau, les territoires peuvent-ils construire une nouvelle dynamique par un projet de territoire qui dépasse les limites administratives et celle d’un bassin versant? » Candidature portée par la DREAL Grand Est et les 3 DDT de Meurthe-et-Moselle, Meuse, et Moselle avec l’Agence de l’eau Rhin-Meuse ;

équipe pluridisciplinaire : AScA (agronomie / eau et mandataire), Complémenterre (Paysage)

rupt de mad (format pdf - 230.1 ko - 18/06/2018)

  • Aubrac Margeride et les bassins amont du Bès et de la Truyère « Comment contribuer à l’émergence d’une gouvernance et d’un projet de territoire sur un territoire très rural en tête de bassins versants, riche d’un chevelu hydrographique dense support d’une biodiversité et d’un paysage exceptionnels mais fortement vulnérable face aux effets du changement climatique et aux conflits d’usage effectifs sur la ressource en eau ? » Candidature portée par les services de la DDT de la Lozère et l’Agence de l’eau Adour-Garonne ;

équipe pluridisciplinaire : CAUDEX (Urbanisme et mandataire), Ville Ouverte (Programmation), Burgeap (Déplacements), Blézat Consulting (Urbanisme)

aubrac margeride bv bes truyere (format pdf - 123.1 ko - 18/06/2018)

  • Territoire du « Grand Auxerrois » et du bassin médian de l’Yonne « Comment faire dialoguer des problématiques majeures liées au grand cycle de l’eau (reconquête de la qualité de la ressource en eau potable, préservation et restauration des milieux aquatiques, gestion des risques d’inondation et lutte contre l’érosion et le ruissellement) à l’heure de nouveaux outils juridiques (Gemapi, TRI, SLGRI) et les intégrer à des démarches de développement local et des documents de planification en cours et en projet ? » Candidature portée par la DDT de l’Yonne et l’Agence de l’eau Seine-Normandie.

équipe pluridisciplinaire : Atelier Georges (mandataire, architecture, urbanisme, paysage), MA-Geo (hydrographie, hydrogéomorphologie, gestion du risque) et Michel Poirot (agro-environnement et agro-économie)
grand auxerrois bv yonne median (format pdf - 87.2 ko - 18/06/2018)

Pour en savoir plus :
La carte de la session (format pdf - 2.6 Mo - 21/02/2018)

L’Appel a candidature (format pdf - 175 ko - 23/02/2018)

 
 

Formation-action "Elargir le cercle des acteurs de l’Atelier des territoires : l’Atelier en mode participatif "

publié le 23 février 2018 (modifié le 18 juin 2018)

Dans la continuité des dernières sessions, l’atelier invite les sites lauréats à ouvrir les travaux à des publics non-initiés, acteurs du territoire au sens large et citoyens, et à développer davantage la place du processus participatif au sein de la démarche.
Afin d’accompagner les maîtrises d’ouvrage locales sur cet enjeu, une formation-action dédiée à l’association des parties prenantes à l’atelier s’est tenue à La Défense les 12 et 23 janvier, réunissant une trentaine de participants (DDT, DREAL, DEAL, OEG, AUDEG) pilotes des ateliers.
Animé par Judith Ferrando de l’agence Missions Publiques, AMO pour le bureau des stratégies territoriales, ce nouveau module de formation faisait suite à une première séquence de sensibilisation axée sur les "fondamentaux" de la participation et dispensée à Rouen en juillet dernier dans le cadre de la formation des équipes lauréates à la démarche atelier.
Entre apports didactiques sur le "champ des possibles" (présentation d’expériences participatives inspirantes, retours d’expériences sur les sessions d’ateliers précédentes) et séquences de travail inter-sites, les services ont pu davantage identifier la valeur ajoutée d’une implication des citoyens et des parties prenantes en atelier et construire une première feuille de route de cette implication, à opérationnaliser dans le cadre de leur dialogue avec les équipes pluridisciplinaires recrutées.

Ressources documentaires :
- La charte de la participation du public et le réseau participation, centre de ressources et d’échanges
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/charte-participation-du-public
- La boite à outils du SGMAP
http://modernisation.gouv.fr/sites/default/files/fichiers-attaches/boite-outils-demarches-participation.pdf
- « Méthodes participatives. Un guide pour l’utilisateur », Fondation Roi Baudoin, 2006.
http://www.kbs-frb.be/uploadedFiles/KBS-FRB/Files/FR/PUB_1600_MethodesParticipatives.pdf
- Les présentations faites à l’occasion de la formation :
https://villedurable.zaclys.net/index.php/apps/files/?dir=/2.%20session%20en%20cours%20-%202017%202019%20-%20Faire%20de%20l%27eau%20une%20ressource%20pour%20l%27am%C3%A9nagement/1.%20Coordination%20g%C3%A9n%C3%A9rale%20de%20la%20session/01_Dimension%20participative_Missions%20publiques&fileid=4214

 
 

Lancement de l’atelier guyanais

publié le 12 février 2018 (modifié le 18 juin 2018)

L’atelier des territoires, une réelle opportunité pour penser différemment la Guyane

Sur un territoire où l’eau est omniprésente, où les enjeux qui lui sont liés sont extrêmement marqués en raison de la densité du réseau hydrographique, naturel, anthropique et de l’importance des zones humides et du littoral, comment adapter l’existant et construire la ville durable équatoriale guyanaise en réhabilitant l’élément aquatique et en réconciliant acteurs du territoire et habitants avec ce dernier ?

Le séminaire de lancement du 30 janvier a réuni plus de 70 personnes, élus et techniciens de la CACL, associations, agents des services et établissements publics (AFB, AFD, EPFAG,etc.), représentants du monde associatif, de la recherche, et des acteurs privés.

Outre la présentation détaillée de la méthode Atelier des territoires, de l’équipe pluridisciplinaire, composée d’INTERLAND (architecture - urbanisme), d’URBANWATER (hydrologie) et de l’agence CONTREPOINT (anthropologie et concertation), de l’exemple de l’atelier de l’Île de la Réunion (session 2014-2015), ce séminaire fut également l’occasion d’aborder, en guise d’introduction, trois thématiques (stratégie d’actions eau et aménagement de la CACL, l’eau élément du paysage, l’eau à travers l’histoire).

Retrouvez en ligne les présentations faites à cette occasion :

http://www.guyane.developpement-durable.gouv.fr/seminaire-de-lancement-30-janvier-2018-r884.html

 
 

Atelier de l’Yonne-Médian : la DDT , l’Agence de l’Eau Seine-Normandie, le PETR et la communauté d’agglomération de l’Auxerrois lancent la démarche

publié le 16 avril 2018 (modifié le 18 juin 2018)

Le jeudi 22 mars 2018, l’État, l’Agence de l’Eau (direction territoriale Seine-Amont), le PETR et la communauté d’agglomération de l’Auxerrois ont lancé les ateliers des territoires "Faire de l’eau, une ressource pour l’aménagement du Grand Auxerrois et du bassin de l’Yonne Médian".

Cette réunion de lancement s’est déroulée en présence de 90 personnes : élus, représentants des services, chambre d’agriculture, associations, syndicats et partenaires œuvrant dans les domaines de l’eau et de l’aménagement.
Plusieurs séquences ont ponctué ce séminaire :

- Une phase d’introduction par la représentante de l’agence de l’eau, le Président du PETR/ Communauté d’Agglomération de l’Auxerrois et lePréfet de l’Yonne ;
- Une phase de présentation des fondements, du déroulement et des finalités de la démarche par la DDT puis de la méthodologie employée et des itérations entre l’eau et l’aménagement par l’équipe pluridisciplinaire ;
- Une phase d’échanges avec les participants qui a permis de rentrer très rapidement dans le vif du sujet et de travail sur cartes animée par l’équipe pluridisciplinaire.
Chaque participant s’est vu remettre « un livret de l’acteur » ainsi qu’un questionnaire d’évaluation. En conclusion, tous ces acteurs sont mobilisés pour co-construire, avant fin 2018, sur la base d’une gouvernance solide, une feuille de route partagée à même de répondre aux nombreux enjeux qui caractérisent ce territoire : prévention des inondations, dans toutes ses composantes, reconquête de la qualité de la ressource en eau potable, transition agricole, développement économique lié à l’eau, intégration dans les outils d’aménagements, etc.


Livret participant (format pdf - 465.1 ko - 16/04/2018)

 
 

Lancement de l’atelier des territoires sur la métropole Aix Marseille Provence : comment rendre la ville perméable ?

publié le 11 avril 2018 (modifié le 18 juin 2018)

Arpentage de la zone d’activité d’Aubagne - Gémenos

Visionnez quelques extraits des 3 micro-ateliers sur site

A l’échelle de la vaste métropole Aix Marseille Provence, la démarche a pour objectif de concevoir une stratégie d’aménagement partagée, en plaçant l’eau au centre des réflexions et en déclinant plus particulièrement les principes de la ville perméable et de la lutte contre l’imperméabilisation.

Cet atelier a pour particularité de partir de la problématique concrète de la gestion des eaux pluviales sur 3 sites tests, pour pouvoir en tirer des enseignements, à l’échelle de chaque site mais aussi à l’échelle de la métropole. Ainsi les 13, 14 et 15 mars derniers, se sont tenu les ateliers de sites sur une zone d’activité (Aubagne-Gemenos), un centre-ville (Aix en Provence) et un nouvel éco quartier (Coudoux). Ces journées ont réuni chacune un groupe d’une vingtaine d’acteurs locaux issus du domaine de l’eau et de celui de l’aménagement ; ils ont permis de découvrir la gestion de l’eau dans la ville à travers un arpentage et un travail en atelier. Les acteurs des 3 sites se sont retrouvés ensemble le 15 mars afin de dégager les enjeux communs de la gestion des eaux pluviales qui font sens pour le territoire métropolitain.

Enfin, pour clore la première séquence, le 3 avril s’est tenu un atelier réunissant les acteurs de niveau métropolitain. Les participants ont travaillé autour de 3 familles d’enjeux : la question de la résilience au risque et au changement climatique, les cheminements de l’eau et le patrimoine, les interfaces dans la ville et les cheminements doux. Durant la journée le sujet est clairement apparu à l’interface entre plusieurs politiques publiques : aménagement, risque, eau, urbanisme, biodiversité.

Atelier piloté par :
DDTM 13, Dreal PACA, Agence de l’eau RMC, en association avec la métropole Aix Marseille Provence
Prestataires : ATM - ASCA

Travail en atelier sur le site d’Aix-en-Provence, sur la base du recueil photographique des participants

 
 

Ressources

publié le 9 février 2018 (modifié le 18 juin 2018)