2019-2020 | Atelier des territoires à la carte

 
 
 

Les Ateliers "Flash" et "Local"

publié le 19 juillet 2019 (modifié le 6 novembre 2019)

Les démarches d’ateliers locaux et flash devront apporter sur le terrain une réponse et un soutien adaptés, différenciés, dans une logique partenariale et souple, aux demandes formulées par les collectivités qui souhaitent s’engager dans une démarche de projet. Les demandes seront portées par le préfet de département, futur délégué territorial de l’ANCT et les DDT(M). Cette offre est complémentaire d’autres outils d’accompagnement de l’État et doit donc être coordonnée avec les autres dispositifs d’intervention tels que Action Coeur de ville et Coeur de bourgs, les Contrats de transition écologique (CTE), les ÉcoQuartiers, les Projets partenariaux d’aménagement (PPA), etc.

La démarche Atelier des territoires flash (AdT flash)

La démarche AdT flash partage avec la méthodologie de l’Atelier des territoires l’approche participative et de co-construction avec les acteurs mobilisés, l’appréhension très libre des sujets abordés, des formes d’expression et l’intervention d’un médiateur expert extérieur. Elle a pour spécificité d’être ponctuelle (2 jours en moyenne) et sert à produire avec les acteurs une esquisse de projet (pour un site en friche par exemple), un manifeste pour l’action, ou encore une charte collective, ou une proposition de cahier des charges, etc. C’est une étape qui pour de petits
projets peut déclencher une dynamique locale de long terme. L’accès à ce dispositif se fera dans le cadre d’un marché à bons de commandes.

Pour les Atelier flash, le prestataire retenu pour le marché national pour une durée de 2 ans est l’Atelier de l’Ourcq en association avec l’Atelier de Montrottier.

A consulter :
La carte des Ateliers "Flash" (format pdf - 336.8 ko - 15/10/2019)

5 sites retenus en 2019 pour les Ateliers flash sont :
- Communauté de communes des Deux-Morins (Seine-et Marne) : stratégie de rebond économique ;
- Communauté de communes Fumel Vallée du Lot (Lot-et-Garonne) : reconversion du site industriel de Metalaquitaine ;
- Commune de Sallins Fontaine (Savoie) : reconversion du bâtiment des thermes ;
- Ville de Bar-le-Duc (Meuse) : requalification et programmation des quartiers St Jean et de l’ancien cinéma
- CC Portes des Vosges Méridionales (Vosges) : esquisse du projet de territoire avec analyses des centralités.
Les autres sites seront traités en 2020.

La démarche Atelier des territoires local (AdT local)

Une démarche d’Atelier des territoires local est une déclinaison de la démarche nationale en ce sens qu’elle émane d’une demande de terrain - hors appel à manifestation d’intérêt de la session thématique nationale - sur un sujet proposé par les acteurs locaux et dont l’organisation et la temporalité peuvent varier selon la complexité de la situation locale et du sujet à traiter.
La démarche locale partage avec la méthodologie de l’Atelier des territoires l’approche participative et de co-construction avec les acteurs mobilisés, l’appréhension très libre des sujets abordés, des formes d’expression et l’intervention d’un médiateur expert extérieur.
L’accès à ce dispositif se fera dans le cadre d’un accord cadre à marchés subséquents. Ce marché lancé par la DGALN permettra de désigner trois prestataires pour deux ans qui seront mandataires des ateliers locaux qui lui seront attribués dans le cadre de marchés subséquents. Les titulaires seront désignés d’ici l’été 2019.

Pour les Ateliers locaux, les trois prestataires retenus (notification au visa du contrôleur budgétaire) pour une durée de deux ans sont :
- Groupement ALTITUDE 35, BELVEDERE, Une autre Ville ;
- Groupement ALPHAVILLE, Atelier Zéro Carbone, Bassinet Turquin Paysage, URBAN ECO SCOP, Roland RIBI, Les Sismographes et
- Groupement INTERLAND, CAUDEX, EGIS Conseil, BLEZAT Consulting, TRANSITEC, PAPILLOUD Bénédicte, Selas Fiducial Legal.

A consulter :
La carte des Ateliers "Local" (format pdf - 345.7 ko - 15/10/2019)

5 sites sont proposés pour la session 2019 :
- Communauté d’Agglomération Région Dieppoise (Seine-Maritime) : stratégie locale du recul du trait de côte ;
- Communauté de communes Berg et Coiron (Ardèche) : réhabilitation du centre-ville de Villeneuve de Berg ;
- Communauté d’Agglomération Sud Sainte-Baume (Var) : projet d’éco-aménagements sur le plateau de Signes et le massif de la Sainte-Baume ;
- PETR Pays de Brie Champagne (Marne) : structurer la dynamique territoriale avec la valorisation des ressources locales en secteur rural ;
- Projet de création du Parc national des Forêts (Haute-Marne et Côte d’Or) ;

 
 

La session en cours et les Ateliers à la carte _2019-2020

publié le 15 octobre 2019 (modifié le 4 décembre 2019)

Voici la carte des 3 sessions en cours :
La carte des 3 sessions (format pdf - 737.6 ko - 04/12/2019)

 
 

L’Atelier Flash de Plédran

publié le 6 juillet 2020

Un atelier « flash » s’est déroulé sur deux jours, jeudi et vendredi, à Plédran. Après la visite de 10 sites, débats, discussions et échanges se sont déroulés à la salle Horizon. Les ateliers portaient sur le centre-bourg et l’agriculture. « L’État met son ingénierie au service de la commune », a souligné Stéphane Briend, maire. « On a des agriculteurs, des commerçants, l’ONF, et des architectes paysagers qui viennent de Paris. L’État (DDTM) vient nous aider à arrêter notre stratégie foncière et à redessiner les contours environnementaux de la commune. Trouver des points d’attractivité, tout en respectant l’environnement est une démarche novatrice. Comment, aujourd’hui, limiter l’expansion urbaine à outrance, et produire de la verdure en centre-bourg, par exemple. Suite au Covid-19, on a ressenti les besoins des gens à bien vivre dans des espaces non confinés. Il faut organiser 35 km² de territoire pour que les gens puissent se balader, faire du vélo, privilégier les déplacements doux ».